1

Comment les investisseurs peuvent-ils soutenir l’innovation en santé animale ?

Quand la population croissante impose aux agriculteurs de créer des protéines durables et que les animaux de compagnie deviennent des membres de la famille, le secteur de la santé animale est tenu d’innover. Comment les investissements peuvent-ils alimenter cette innovation si nécessaire ?

Pour que les innovations en matière de santé animale se poursuivent, des ressources et des fonds doivent être mis à disposition là où les innovations sont hébergées, c’est-à-dire dans les entreprises en phase de démarrage.

Le financement du démarrage dans le monde de la santé animale est une mission relativement nouvelle et complexe. Les nombreux pièges qui entourent les investissements en santé humaine se retrouvent dans les nouvelles entreprises de santé animale. Qu’il s’agisse du calendrier de lancement du produit, des études de validation du concept, de la procédure d’approbation réglementaire ou du taux de rendement toujours espéré, le secteur de la santé animale est confronté aux mêmes complications que la santé humaine, avec moins d’options pour sécuriser le capital.

Au cours de la dernière décennie, des investisseurs, des syndicats et des réseaux d’investisseurs ont émergé pour remédier au manque de financement, avec l’intention de sélectionner les jeunes pousses en santé animale.

Qu’est-ce que le business angel ?

Dans sa forme la plus élémentaire, le business angel est un financement en capital. Il existe quatre formes de capital distincts : le fonds de roulement, les obligations, le capital-actions et le capital-risque.

Les investisseurs ont tendance à privilégier les actions ou les obligations, bien qu’une structure hybride en capital soit également possible. Un business angel est un particulier fortuné qui investit son argent personnel dans une start-up pour prendre une participation dans cette société ou dans une structure de dette telle qu’une obligation convertible.

Si un investisseur prend une participation dans une société, un certain nombre d’actions de la société lui sont attribuées. Son objectif est que la société soit rachetée et qu’il revende sa participation avec un profit significatif. Si un investisseur prend part à une obligation convertible, il recevra des actions dans le cadre du financement initial des actions privilégiées de la start-up (par opposition au remboursement du principal), avec des intérêts similaires à un prêt typique.

Les business angels peuvent agir soit seuls, soit en tant que groupe d’investisseurs, appelés consortiums, qui investissent collectivement dans une entreprise.

Comment les business angels peuvent-ils aider les start-ups de la santé animale ?

La plupart des investisseurs du secteur de la santé animale fournissent non seulement des fonds pour la croissance de ces nouvelles entreprises, mais jouent également un rôle important comme conseillers en apportant à ces start-ups leurs relations et leur expertise au sein du secteur. Cet accompagnement est essentiel dans la mesure où une petite erreur dans le début de la croissance d’une entreprise peut complètement empêcher une trajectoire réussie.

Les cadres actuels ou à la retraite de grandes sociétés de santé animale sont attirés par ces investissements, non seulement en raison de la possibilité de rentabiliser leurs économies, mais également en raison de leur passion pour l’avancement du domaine scientifique et de leur expertise en la matière. Ces influenceurs en matière de santé animale peuvent ouvrir des portes dans la communauté qui seraient normalement inaccessibles à un entrepreneur, offrant des opportunités et des ressources sans précédent.

Les investisseurs les plus impliqués siégeront au conseil d’administration de la société, prêtant ainsi leur nom et leur réputation, ce qui peut avoir des effets tangibles lorsque les entrepreneurs s’associent à des personnes ou des groupes qui connaissent bien le secteur de la santé animale.

En outre, les business angels peuvent constituer l’une des plus importantes sources de financement d’une entreprise en phase de démarrage, car les entrepreneurs cèdent moins de leur entreprise qu’ils ne le feraient à un groupe de capital risque, tout en recevant les fonds nécessaires pour mener à bien les premières étapes de leur projet.

Quel est l’écosystème du business angel ?

Aux États-Unis seulement, plus de 13.000 business angels actifs sont enregistrés auprès de Angel Capital Association. Cependant, on estime que près de 300.000 personnes ont fait un investissement de ce type au cours des deux dernières années.

L’investissement dans les technologies de la santé animale étant un mouvement émergent, de nombreux groupes d’investisseurs ont d’autres domaines de compétence que la santé des animaux. Peu d’entre eux se concentrent uniquement sur les jeunes entreprises du secteur de l’agriculture, mais diversifient leurs investissement dans des entreprises du secteur de la technologie de l’agriculture, de la santé animale et de la santé humaine, qui ont la possibilité de procéder à des croisements scientifiques. Ces catégories d’investissement sont généralement déterminées par les professions dans lesquelles les investisseurs ont le plus d’expérience.

De nombreux groupes d’investisseurs le font non seulement pour correspondre au domaine d’expertise de leur groupe mais également pour diversifier leur portefeuille et atténuer certains risques.

Quels sont les exemples de business angels en santé animale ?

Il existe un groupe d’investisseurs spécialisé dans les entreprises en démarrage du secteur de la santé animale, situé en plein cœur du corridor de santé animale de Kansas City. Innovation in Motion (iiM) est un groupe d’investisseurs composé de plus de 20 personnes qui possèdent des années d’expérience dans le secteur, et plus spécialement dans trois grands domaines : la santé humaine, la santé animale et l’agroalimentaire. Avec un investissement moyen de 200.000 dollars, le groupe se réunit tous les deux mois et écoute les entrepreneurs présenter leurs produits et leurs entreprises pour tenter d’obtenir un financement en échange de fonds propres.

Il s’agit d’une entreprise relativement nouvelle qui a déjà réalisé 10 investissements et compte sept sociétés dans son portefeuille. Son objectif est de continuer à en ajouter d’autres en 2019.

La société a réalisé deux investissements dans des sociétés de santé animale, la première étant Innate.ly, une entreprise de logiciels permettant la collaboration entre les professions de la santé animale, et le second, Mazen Animal Health, une société développant des vaccins oraux pour l’élevage et les animaux de compagnie.

La directrice générale de iiM, Lydia Kinkade, explique : « Une expertise approfondie dans le monde de la santé animale a tendance à être difficile à trouver chez les investisseurs. iiM est unique car nous nous concentrons exclusivement sur les industries de la santé animale, de la santé humaine et de l’agriculture. Cela nous permet de fournir des conseils et un soutien aux sociétés de notre portefeuille, auxquels elles n’auraient peut-être pas accès autrement. »

Comme mentionné précédemment, de nombreux entrepreneurs n’ont peut-être pas l’expertise en matière de commercialisation d’une solution dans ce secteur. Il est donc important d’avoir des personnes au sein de leur conseil d’administration qui ont ces connaissances et à des relations.

Cette idée semble trouver écho chez les entreprises en démarrage. En interrogeant Jenny Filbey, directrice générale de Mazen, sur l’importance d’avoir une expertise en matière de santé animale au sein de ses investisseurs, elle a déclaré: « Nos investisseurs n’ont pas seulement facilité la mise en place de la preuve de notre concept de vaccins à usage oral, mais ont également fourni des conseils utiles sur le développement et la commercialisation dans le secteur de la santé animale.  »

Plusieurs autres groupes ont rejoint le secteur des investissements dans la santé animale et l’agroalimentaire, tels que Mid America Angels (société de lutte contre le cancer des animaux de compagnie Aratana Therapeutics), Centennial Investors (société de gestion de la santé animale, spécialisée dans le traitement de la cachexie chez les animaux) et AgVentures Alliance (qui a investi dans la société de bien-être porcine SwineTech).

Les organisations généralistes qui étaient traditionnellement concentrées sur d’autres secteurs s’intéressent maintenant au domaine de la santé animale, offrant des ressources et un financement similaires à ceux des groupes d’investisseurs. Des institutions telles que Sprint Accelerator se sont associées à des entreprises telles que les Dairy Farmers of America pour guider les nouvelles entreprises de la santé animale et les mettre en contact avec des spécialistes du marché, ce qui a permis l’accès à de hauts dirigeants et des tests pilotes de produits, qui sans cela n’auraient pas été accessibles à la plupart des entrepreneurs.

Des fonds comme Ag Innovation Fund IV ont permis de collecter 31 millions de dollars pour investir dans les startups de la santé animale, de l’agroalimentaire et de l’AgTech en Amérique rurale. Des incubateurs comme Stonehaven Incubate aident à développer et à financer des technologies de la santé humaine qui se transposent en médecine vétérinaire.

Ce ne sont là que quelques exemples des nombreux groupes d’investisseurs qui s’intéressent de plus en plus aux jeunes pousses en santé animale.

Qu’est-ce qu’un réseau de business angels ?

Le secteur de la santé animale est une petite communauté. Cela signifie que bon nombre de groupes d’investissement, d’entités de capital-risque et de fonds similaires disposent d’un bon réseau, où ils partagent les informations sur leurs transactions.

Cela peut prendre la forme de réunions trimestrielles ou d’appels téléphoniques mensuels, au cours desquels ces groupes discutent par exemple de la nature de la collecte de fonds d’un entrepreneur, ou de la nature des start-ups qui se développent. Grâce à ce mécanisme, une seule entreprise en démarrage peut collecter plusieurs millions de dollars de financement en donnant une bonne impression lors d’une présentation. C’est une nouvelle encourageante pour les entrepreneurs qui pourraient être rebutés par l’idée de collecter des fonds.

S’adresser au bon groupe d’investisseurs ayant de solides relations dans le secteur et une réputation établie pour ses investissements pertinents dans la santé des animaux peut modifier de manière importante la situation financière d’une jeune entreprise.

Prospectives

Le business angel dans la santé animale est un nouveau mouvement dynamique, qui peut générer un retour sur investissement élevé pour les investisseurs, et propulser les innovations à la pointe du secteur.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour prévoir le retour final de certaines de ces start-up, il est encourageant de voir les ressources, les réseaux, les contacts et le financement qui découlent de ces tentatives annoncées d’amélioration de la santé et du bien-être des animaux. Peut-être que prochainement, avec l’afflux de capitaux dans ces entreprises naissantes, on pourra assister à une véritable réussite, ainsi qu’à des découvertes, qui n’auraient pas été possibles cinq ans auparavant. Les prochaines années seront riches d’enseignement.

D’après l’article d’Amanda Curtis, directrice générale et fondatrice de Nutripeutics, une société de conseil en santé animale.