image_pdfimage_print

Le CNOM publie ce jour un guide pratique à l’intention des médecins, complété d’un tutoriel interactif, apportant des réponses concrètes aux médecins confrontés à un enjeu de réputation numérique. Ces outils sont entièrement publics, afin que tous les médecins, mais aussi leurs patients, puissent s’en inspirer.

Ce guide, fruit d’un travail mené avec un cabinet d’avocats spécialisés, a pour objectif d’accompagner les médecins dans leur exercice quotidien en leur apportant un service de proximité, en répondant à leurs questions sur leur e-réputation et en les assistant concrètement dans la gestion de celle-ci.

Il est ainsi complété d’un tutoriel interactif, grâce auquel tout médecin confronté à une situation spécifique pourra trouver des réponses appropriées à ses questions, qu’il s’agisse de surveiller sa propre réputation numérique, de répondre à certains avis de patients, voire d’envisager une action juridique.

L’e-réputation du personnel de santé

Selon les termes de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), « l’e-réputation est l’image numérique d’une personne sur Internet. Cette e-réputation est entretenue par tout ce qui concerne cette personne et qui est mis en ligne sur les réseaux sociaux, les blogs ou les plateformes de partage de vidéos ».

Les avis d’internautes publiés sur Google ou sur des sites spécialisés, les informations relatives à l’exercice professionnel publiées en ligne, les articles publiés sur des blogs, des messages ou discussions sur des réseaux sociaux, tous ces éléments sont de nature à impacter l’image numérique, la réputation en ligne. Il est important à l’ère du numérique de maîtriser son e-réputation, dans le respect de ses obligations déontologiques.

Les patients ont le droit de déposer un avis en ligne

Le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle que l’acte professionnel d’un médecin ne saurait en aucun cas être assimilé à une simple prestation de service. Il est cependant essentiel de comprendre que la liberté d’expression et d’opinion est un droit fondamental. Toute personne est libre de penser comme elle l’entend, et d’exprimer librement ses idées et opinions par les moyens qu’elle souhaite, même si ces dernières ne sont pas majoritaires ou acceptées.

Si les systèmes de notations et d’avis sur les professionnels peuvent choquer certains et laisser entrevoir un glissement des patients vers le « consumérisme médical », ils ne sont pas en soi illégaux. La seule qualité de médecin ou de professionnel de santé ne justifie pas une interdiction de publication d’avis ou propos le concernant.

Les abus peuvent être sanctionnés

Cependant, la liberté d’expression ne peut permettre à tout patient ou tout internaute de diffuser sans restriction des propos visant les professionnels de santé. Les abus pourront faire l’objet de sanctions. Les personnes visées par certains commentaires négatifs ou inappropriés disposent en effet de différents moyens
d’actions juridiques afin de limiter l’atteinte subie et d’obtenir réparation de leur préjudice.

Si vous avez constaté un contenu portant atteinte à votre e-réputation ou si vous vous intéressez à votre image numérique, ce guide vous permettra de vous orienter dans vos démarches.

Un guide téléchargeable et un tutoriel interactif

Le guide peut être consulté ou téléchargé au format pdf sur ce lien :
https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/cnom_guide_pratique_e-reputation.pdf

En complément de ce guide pratique téléchargeable, un tutoriel interactif vous donnera des orientations dans vos démarches pour les deux situations suivantes :

  • création à votre insu d’une fiche professionnelle à votre nom sur Google ou sur des sites spécialisés,
  • publication d’avis ou propos sur internet (Google ou tout autre site internet) qui vous semblent injustifiés ou exagérés.

image_pdfimage_print